Saison 2020 -2021 Cours de pilates

Pour cette nouvelle saison, Aime & Rode a le plaisir de vous annoncer l’ouverture de cours de pilates à un rythme bi-hebdomadaire. C’est une forme de gymnastique douce qui peut être pratiquée avec ou sans matériel.

La méthode Pilates repose sur des techniques de respiration, d’équilibration et de centrage. Des notions d’anatomie sont parfois utiles pour se représenter son propre corps et affiner ses perceptions. C’est donc un travail sans force, qui ne sculpte pas le corps mais qui le rend plus efficace au quotidien, car les élèves apprennent à se passer des tensions inutiles, générées par les muscles superficiels (trapèzes, quadriceps, abdominaux « tablettes », etc). Cela évite également le tassement des os, bien souvent sources de douleurs.

Ces cours devraient avoir lieu à la salle Noureev, se situant à Boussy-saint-Antoine, le dimanche de 15 à 17h.

Nous sommes en attente d’information concernant le protocole sanitaire de cette salle et ne pouvons confirmer que ces cours seront maintenus.

Méthode mise au point par Joseph Pilates dans les années 1920.

Le Pilates peut être pratiqué par des enfants de 8 à 88 ans, par des sportifs de haut niveau ou par des personnes fragiles.

Laure sera heureuse de vous accueillir à ces séances, promettant bien être et sérénité.

EN ATTENDANT DE VIVRE 2019

Aime et Rôde a présenté le solo En Attendant de Vivre lors de 4 représentations à l’Art Studio Théâtre au cours de l’année 2019.

En cours de route, la chorégraphe Laure Fauser a ressenti un besoin de faire évoluer ce solo, et a commencé à y insérer de nouveau éléments.

Afin de perfectionner ce solo, il ne sera pas de représenté avant septembre 2020.

 

L’équipe d’Aime et Rôde

Laure FAUSER – directrice artistique, chorégraphe et danseuse

Principalement formée à la danse contemporaine (Conservatoire de Bagnolet, CRR de Paris – DEC obtenu, Laban Center de Londres – Bachelor obtenu), j’ai appréhendé plusieurs techniques : Dominique Bagouet, Alvin Nikolaïs, Martha Graham et Merce Cunningham ; mais aussi Alexander, Pilates et Laban.

Je me suis intéressée à d’autres pratiques artistiques, comme la musique (7 ans de percussions à l’ENMD de Yerres) et les arts plastiques (Paris Sorbonne).

Dans le cadre de mes études, j’ai travaillé avec Les Gens d’Uterpans, Nik Haffner et Simon Vincenzi. Par la suite j’ai dansé pour Sanna Erikson Rigen juillet 2010 à Sandvika (Norvège) dans le quatuor I det hun tenker tilbake. J’ai été l’interprète de Lise Fristchy entre 2011 et 2013, pour son spectacle Réalité Perdue, et de Mathilde Bost en 2017, dans sa première version du conte dansé Liberté où t’es-tu cachée ?

Depuis la création d’Aime et Rôde en 2013, j’ai développé mes chorégraphies autour de deux thèmes : l’attente et la recherche de vérité. Le prochain projet chorégraphique que je souhaite mener à bien aura pour thème l’amour.

En parallèle, j’ai dansé pour les concerts de la chorale Foliphonies, et présenté deux solos en spectacles associatifs: Poupée en boîte (manipulation) et L’habit ne fait pas la femme (féminité). Depuis 2019, je me lance également dans l’aventure des performances extérieures (Portraits Mouvants, février 2019, gallerie marchande de Cora à Boussy-Saint-Antoine).

En 2017, j’ai suivi une formation d’assistante de production cinéma et audiovisuel (titre RNCP obtenu). Cependant, l’enseignement de la danse me tenant toujours à cœur, je suis en cours de formation au RIDC, afin de valider mon Diplôme d’Etat (2018-2020).

Représentants de l’association:

Nadège Chevaillot – Présidente

Sébastien Cazalet – Trésorier

Fanny Lejeune – Secrétaire

Photographe:

Jeanne-Marie Mestre-Laurent

Aime et Rôde

        Aime et Rôde a pour vocation de rendre accessible le spectacle vivant à tous.

       Actuellement, cette compagnie porte le travail chorégraphique de Laure Fauser, chorégraphe qui cherche l’équilibre entre la beauté du geste et le sens des mouvements.

En parallèle, Aime et Rôde propose des ateliers de Pilates et de danse-thérapie les dimanches après-midi à Boussy-Saint-Antoine.

 

De sa création à ce jour, Aime et Rôde a diffusé trois œuvres chorégraphiques :

–  En Attendant de Vivre, solo danse-théâtre racontant l’histoire d’une jeune femme ne vivant pas pleinement sa vie, sombrant dans le burn-out.

–  Quête de la Vérité , spectacle qui a fait l’objet de nombreuses versions, et qui se compose de deux tableaux: Dialogue de Sourds, solo inspiré du Gorgias de Platon ; Laboratoire : mise à jour de la rationalité , duo basé sur les Règles pour la direction de l’esprit de Descartes.

–  Tout ce que vous avez toujours voulu faire en salle d’attente sans jamais oser , trio narratif prenant place dans la salle d’attente d’un cabinet médical. 

En Attendant de vivre

Crédit Photo: Jeanne-Marie Mestre-Laurent
 

 Note d’intention

Attendre, c’est être présent quelque part, jusqu’à ce que quelque chose arrive : être debout sur un quai avant de pouvoir entrer dans la rame du métro. Mais c’est aussi compter sur un événement et différer son action jusqu’à ce qu’il arrive : continuer à faire acte de présence dans une entreprise pour payer son loyer, mais attendre une promesse d’embauche plus proche de ses aspirations professionnelles.

En attendant de vivre joue avec ces deux définitions de l’attente. Construite de manière à raconter une histoire, cette chorégraphie s’appuie sur l’attente pour illustrer l’idée d’un potentiel enfoui dans chaque être humain, qui est bien souvent écrasé par les préjugés de la société et par de faux prétextes invoqués : le potentiel de chacun à choisir comment vivre sa vie.

Il est important de prendre conscience que la vie est avant tout une présence, qui n’est pas illimitée. Et il est crucial de se poser les bonnes questions au bon moment, pour ne pas attendre ce qui n’arrivera jamais, pour ne pas se laisser guider par des décisions qui ne sont pas les nôtres, et enfin pour réaliser que nous avons la capacité d’être heureux, si nous nous écoutons vraiment et si nous savons nous situer par rapport aux autres.

Souvent, nos rêves et nos envies nous paraissent hors d’atteinte, peut-être parce que nous les imaginons de manière surdimensionnée. Beaucoup d’entre nous abandonnent ces rêves, pour plus de confort ou plus de simplicité, par manque de confiance, ou encore parce que nous ne trouvons pas les bon moyens pour les réaliser…

Si nous prenions nos temps d’attente quotidiens pour faire le point sur notre état physique, psychique et/ou émotionnel, pourrions-nous vivre plus heureux ? Avoir le courage d’agir plutôt qu’attendre ? Ou bien, suivant la situation, attendre plutôt qu’agir ?

En Quête de Vérité – Laboratoire de pensée

En quête de vérité – Laboratoire de pensée
Note d’intention du projet

Lorsque l’humain cherche la vérité, c’est qu’il est saisi d’un doute. Mais la difficulté de s’atteler à une telle tâche que la recherche de vérité, c’est qu’elle n’est ni universelle ni intemporelle. Elle dépend du point de vue selon lequel le chercheur se place, et de la raison pour laquelle il la cherche.

Parce qu’il existe plusieurs vérités, ce spectacle ne cherche pas à en imposer une au public. « En quête de vérité » questionne les acquis de chacun et leur bien-fondé sans donner une réponse toute faite. Chaque tableau de ce spectacle utilise une méthode de recherche différente.

Laboratoire de pensée replace l’individu au centre de la recherche de vérité : comment se définit-il spontanément ? Comment reçoit-il une forme de pensée extérieure ? Comment se la réapproprie-t-il en accord avec ses idées et son corps ? Et fort de cette expérience, quelle est sa nouvelle vérité ?

Extrait vidéo

 

Année de 1ère création : 2013

Extrait vidéo : spectacle de la compagnie Flys à l’espace René Fallet de Crosne (91560), le 17 mai 2015.

Chorégraphie : Laure Fauser

Interprétation : Laure Fauser et Lise Fristchy

Musiques: The Art of Noise, Opus 4 et Close (to the Edit); Montage; Chinese Man, Artichaud; Solar Fields, Randomn Friday